Testofen®

Le Testofen® est un extrait standardisé de saponines du fenugrec. Le fenugrec contient de la Protodioscine, de la Pseudo Protodioscine, de la Gracilline, de la Protogracilline, de la Diosgénine, de la Dioscine et de nombreuses autres Saponines et Sapogénines.

Herbe très versatile, le fenugrec est utilisable dans plusieurs domaines d’application. Le mélange typique du Fenuside® dans le Testofen® garantit un effet optimal.

Le Testofen® est favorable au développement de la masse musculaire et à la combustion de graisses, puisqu’il soutient la production de la testostérone libre. Voilà ce qui ressort d’une étude clinique effectuée sur l’homme et qui a été contrôlée et  randomisée en double aveugle contre placébo (1).Cette étude a mis en évidence une augmentation de la sécrétion de la testostérone libre de 98% par rapport aux sujets d'expérience ayant pris un placébo. Cette même étude a également démontré que le Testofen® protège le corps contre la dégradation musculaire suite à des efforts sportifs, puisqu’il aide à réguler les niveaux de l’azote uréique sanguin (BUN). La prise de Testofen® a également mené à une perte de graisse.

D’ailleurs, le fenugrec améliore l’assimilation de créatine, tel qu’il ressort d’une étude récente (2).
Plusieurs études montrent également que le Testofen® soutient la libido. Suite à une étude récente (3), des chercheurs concluent que l’extrait de fenugrec standardisé du Testofen® offre un soutien efficace à la libido des hommes. De plus, il améliore le sentiment de bien-être et il augmente la force musculaire et le niveau d’énergie.

Le Testofen® est utilisé comme ingrédient clé dans le SynTest PM.

Syntest Testofen

Références :
L’effet du Testofen sur la sécurité, l’activité anabolique et les facteurs ayant une influence sur la physiologie de l’exercice. Wankhede et. al. A être publié

JSSM2011;10,254-260

Steels E, Rao A, Vitetta L. « Les aspects physiologiques de la libido chez les hommes optimisés par l’extraitde laTrigonella foenum-graecum et une formulation de substances minérales ». Phytother Res. 2011