Saw Palmetto

La testostérone est naturellement convertie en di-hydrotestostérone (DHT). Environ 7% de la testostérone est convertie. Or, avec l’âge le corps produit moins de testostérone et plus de DHT. La DHT est un androgène puissant qui est, entre autres, responsable de la croissance des poils, l’acné pendant la puberté, la calvitie à un âge plus avancé et l’hyperplasie de la prostate.

Le Saw Palmetto (Serenoa repens - palmier de Floride) bloque l’enzyme 5-alpha-réductase, responsable de la conversion de testostérone en DHT (1)(2)(3)(4)(5)(6).

En outre, le Saw Palmetto agit comme phyto-œstrogène (5)(6).

Grâce à une diminution de la conversion de testostérone en DHT, les taux de testostérone libre s’accroissent et peuvent favoriser une croissance de la masse musculaire.

Le Saw Palmetto est utilisé comme ingrédient clé dans le SynTest PM.

Saw palmetto Syntest

Références :
Scaglione F, Lucini V, Pannacci M, Caronno A, Leone C (2008). « Comparaison de la puissance de différentes marques de l’extrait du Serenoa repens sur les types I et II du 5alpha-réductase dans les cellules fibroblastes et épithéliales co-cultivées de la prostate ». Pharmacology 82 (4): 270–5

Abe M, Ito Y, Oyunzul L, Oki-Fujino T, Yamada S (April 2009). « Caractéristiques pharmacologiquement pertinentes de la fixation des récepteurs et l’activité inhibitrice de la 5alpha-réductase des acides gras dans l’extrait du saw palmetto ». Biological & Pharmaceutical Bulletin 32 (4): 646–50

Habib FK, Ross M, Ho CK, Lyons V, Chapman K (March 2005). « Le Serenoa repens (Permixon) inhibe l’activité 5alpha-réductase de la culture des cellules cancéreuses de la prostate sans interférer avec l’expression PSA ». International Journal of Cancer 114 (2): 190–4

Di Silverio F, Monti S, Sciarra A, et al. (October 1998). « Les effets d’un traitement à long terme avec le Serenoa repens (Permixon) sur les concentrations et la distribution régionale des androgènes et le facteur de croissance épidermale dans l’hyperplasie prostatique bénin ». The Prostate 37 (2): 77–83

Plosker GL, Brogden RN (Novembre 1996). « Serenoa repens (Permixon). Une révision de son efficacité pharmacologique et thérapeutique sur l’hyperplasie prostatique bénin ». Drugs & Aging 9 (5): 379–95